L’Union européenne et les élections françaises

Notre monde se caractérise par les agissements de grandes puissances politiques, militaires, commerciales et idéologiques qui font peu de cas de nos intérêts, nient certaines de nos valeurs et souvent nous menacent militairement.
Nous Européens, nous ne pourrons subsister dans ce monde brutal qu’en étant unis au sein d’une organisation puissante.
Elle ne peut pas se réduire à une vague alliance des nations où s’affronteront les égoïsmes nationaux pour la plus grande joie de nos compétiteurs.
Nous Européens, il nous faut une Union européenne forte militairement sans être agressive, soucieuse de ses intérêts commerciaux sans être repliée sur elle-même, fière de ses valeurs communes sans être arrogante, organisée par des règles communes suffisamment souples pour s’adapter à notre diversité et dotée d’une instance judiciaire respectée pour trancher les litiges qui n’auront pas pu être résolus autour d’une table de négociation.
La coopération étroite entre la France et l’Allemagne, sans être suffisante est néanmoins la condition indispensable pour donner les impulsions nécessaires à cette Union au bon moment et avec l’accord de nos partenaires.
La position de la France est centrale au sein au sein de l’Europe et le résultat du vote du 24 avril aura des conséquences importantes et durables sur l’avenir de l’Union.

 

Frédéric BOURQUIN,

président de la Fédération française des Maisons de l’Europe