2011-2012

Quelle tornade ! En cette fin d’année 2011 – début 2012, l’Europe connaît de multiples évènements et la plupart ne sont pas réjouissants.

La crise financière et économique se poursuit. Certes des mesures ont été prises, mais surtout dans le sens de la rigueur, fort peu en faveur de la croissance et de l’emploi.
Les opinions politiques oscillent entre le découragement et la révolte et l’on voit revenir des réactions nationalistes et populistes qui pourraient être très dangereuses, par exemple en Hongrie, mais aussi ailleurs.
Dans ce paysage passablement inquiétant, on ressent avec force le besoin de voir apparaître en Europe des responsables ayant des idées claires et une vision pour l’avenir. Une image s’impose, celle de Vaclav Havel dont le décès intervenu le 21 décembre dernier nous a laissés en deuil.
Oui, nous avons besoin de personnages d’une telle envergure. Il était européen jusqu’au plus profond de lui-même ; il avait compris, mieux que quiconque, ce que représentait le projet européen, et pourquoi son pays devait rejoindre les organisations européennes.
Nous avons besoin d’esprits libres comme le sien, de gens capables de bousculer le conservatisme politique, capables de voir au-delà de la pensée dominante qui sclérose tout. Nous avons besoin de vrais démocrates amoureux de la liberté.
En cette année 2012 où nous avons envie d’espérance «  Vaclav Havel ! reviens nous voir… de temps en temps… s’il te plaît… »