1er Septembre 2011

On ne peut vraiment pas dire que les vacances 2011 aient été paisibles. De tous côtés, les crises ont rebondi : crise des dettes souveraines, les Etats n’arrivant pas à combler leurs déficits abyssaux ; crise des banques entraînées elles-mêmes par des créances pourries ; crise des économies léthargiques notamment en Europe ; crise de l’emploi et du pouvoir d’achat. Les Etats-Unis sont touchés ; l’Europe aussi.

Pour elle, reste malgré tout un espoir. Dans la tourmente, des voix de plus en plus nombreuses appellent à un renforcement des mécanismes communautaires. Ainsi, on avance dans la « gouvernance économique » ; le Président du Conseil européen accroît ses pouvoirs ; on s’engage vers un renforcement du Fonds de stabilité financière ; on parle de créer – enfin – des Eurobonds ; on rappelle que la solidarité est à la base de la construction européenne et non la stigmatisation des « mauvais élèves » etc…

Tout cela va très, trop lentement, mais… malgré tout… va dans le bon sens.